LA COTE OUEST ET KUTA

Le samedi, après une longue (voir énorme) hésitation de savoir de quel coté de l’île redescendre : l’Ouest ? Ou l’Est ? Nous nous décidons pour l’Ouest et partons à nouveau à Pemuteran. Le snorkling y est plus sympa car on part direct de la plage. Nous trouvons un hôtel bien sympa avec la salle de bain à l’extérieur des chambres  (original) mais se doucher en regardant les montagnes c’est bonheur !

Nous profitons de sa grande plage noire et nous ferons à nouveau du snorkling dans les coraux la journée du dimanche, et passons du bon temps dans la piscine.

Le lundi, nous continuons vers l’Ouest. Je prendrai pour la première fois un bémo (bourré de monde, mais tant que ça rentre on entasse) jusqu’à Gilimanuk. Ensuite nous changeons pour un bus, car nous avons choisit d’aller à Negara : ou quand on choisit de sortir des sentiers battus du tourisme, ça n’a parfois aucun intérêt ! Nous appellerons cette journée : la journée loose ! (parce que fallait bien qu’il y en est 1 aussi)

Tout d’abord, nous nous faisons interpeller par la Polisi :

P1080524

Une fois installés dans le car à Gilimanuk, nous voyons 2 policiers s’approchaient du car, puis monter dedans pour « just can i talk with us ? » . Il faut qu’on vous dise qu’être européens en Indonésie stimule leur curiosité. Il nous est d’ailleurs arrivé pas mal de fois d’être apostrophé pour « take a picture with you » . A mon avis on sera sur pas mal d’album de voyage (Samuel Le Bihan peut aller se rhabiller :) ) . Donc pendant que l’un des policier nous demandait d’où on venait, si on avait un baby, où on allait, l’autre nous prenez en photos sous toutes les coutures !

S’en est suivi 1 heure de car pour s’arrêter à Negara, en dessous de Gilimanuk. Nous avons choisi cet endroit car ça nous semblait une ville moyenne, proche de la mer et au milieu de la côte Ouest. Nous avions repéré un hotel sympa à 10km du centre ville, nous voulions ensuite louer un scoot pour faire toute la côte. Il ne s’est rien passé de ce que nous avions prévu, puisque de la car station, aucun taxi, ni bémo ne connaissaient l’hôtel ni l’adresse que nous avions. Et surtout personne ne parlait anglais…. bref c’était mal barré.

Nous commençons donc à marcher dans ce brouhaha citadin à la recherche d’un hotel…au bout d’1h toujours rien. Jusqu’au moment où nous passons devant le commissariat où nous nous faisons (encore) alpaguer par un flic qui nous demande où allons nous. Nous lui expliquons que nous sommes à la recherche d’un hôtel, et dans la grande générosité des balinais, il nous emmène en voiture dans un hôtel qu’il connaît. Seulement là, grosse déception : l’hôtel est pas terrible : pas d’eau chaude, pas de drap et encore moins de piscine ! et plus cher que tous les précédents hôtels que nous avons fait. Il fait une chaleur à crever, on est chargé comme des mulets et surtout on est pas sûr de trouver autre chose.

P1080530

Nous posons quand même les bagages et Simon part à la recherche d’un scoot…1h après il revient brequouille (comme on dit dans le bouchonois) ! Pas moyen de louer un scoot dans cette ville où personne ne parle anglais d’ailleurs. Nous continuerons à chercher dans l’aprem, mais il faut se rendre à l’évidence nous resterons coincé dans cette ville sans charme toute une journée…

Comme quoi le tourisme n’a pas touché toute l’île, il reste encore des villes non perverties (ça s’est sur qu’on se faisait pas alpaguer toutes les 30sec pour des « sarungs cheap cheap yé » ) mais malheureusement sans intérêt non plus… dommage nous aurions bien fait un couché de soleil sur la plage.. Le seule photo que nous avons prise est des piou-pious multicolors entassés dans de minuscules caisses…

P1080529

Dès le lendemain très tot (8h) nous prenons le 1er bus direction Kuta pour nos 3 derniers jours.

Alors là, question tourisme, je pense qu’on a le florilège !! Fini l’architecture balinaise.

P1080533

Ici c’est gros hôtels, grosses boutiques internationales au milieu de toutes les échoppes accolées les unes aux autres et surtout vendant exactement les même choses ! Nous nous faisons alpaguer en moyenne environ tous les 10 sec. Liste de ce que vous pouvez entendre à longueur de temps : « sarung cheap cheap yé, good quality yé, good price for you » « shopping darling yé » « massaze for you yé » « transport taxi yé » « magic mushroom yé » etc etc etc etc …………

Au bout du 2ème jour nous avons réussi à trouver un homestay des plus sympathiques : non bruyant (et dans le quartier où nous étions c’était pas évident), intérieur traditionnel, avec piscine et eau chaude, et moins cher en plus, bref la classe !

IMG_3814

Après avoir ramené nos affaires dans notre nouveau homestay, nous partons en scooter sous le soleil pour une longue ballade vers la Nord. Nous arrivons au temple très touristique de Tanah Lot, perché sur son île rocailleuse.

IMG_3824

Très joli, mais encore une fois bondé de touristes et d’échoppes. On ne peut malheureusement pas aller visiter l’intérieur du temple. Par contre la côte est très belle par ici !

IMG_3837

Nous revenons tranquillement, roulant un peu au hasard près de la côte, au milieu des rizières, s’arrêtant sur quelques plages boire un jus ou une coco…

IMG_3845

Le soleil tape sévère, se sera coup de soleil assuré le soir. De retour à l’hôtel, nous finirons la journée dans la piscine, et irons boire l’apéro Bintang devant un beau couché de soleil sur la plage de Kuta… C’est les vacances quoi !

IMG_3870

Le lendemain, nous décidons de faire quelques achats dans les échoppes. Pas facile de choisir y’en a tellement ! Les négociations ne finissent pas toujours comme on le veut, mais on fait quand même de très bonnes affaires ici. Re-piscine, re-apéro, re-couché de soleil (un peu plus couvert dommage!), et re-resto… Et nous voici déjà à la fin des vacances tous les deux à Bali. BOUh ouh…

Ça passe tellement vite quand on kiffe !

On partira à peu près en même temps le lendemain, moi pour Kualu Lumpur, et LN à Braye saint Jean Beach….

Plus de photos de Kuta ICI

« La haine est une cage qui nous empéche de nous envoler. »

(Omer Simpson)

LA COTE OUEST ET KUTA