Australie

WELCOME IN THE QUEENSLAND

Si tu veux tu peux écouter ça en lisant cet article!

Hello everybody !

   Je suis bien arrivé à Brisbane le 05 novembre après une toute petite nuit dans l’aéroport de Christchurch et un vol de 3h20. 3h de plus et 10 degrés de plus, la journée va être longue ! Je su déjà à grosses gouttes en arrivant vers 9h au BrisbaneBackpacker, ou je passerai mes deux premières nuits. Je dépose donc mes affaires et pars direct à la découverte de la ville.

IMG_1184

Je tombe sous le charme du parc Roma street, ou je découvre des caméléons et des arbres tropicaux en tous genres. J’arpente Ann street, le centre ville très animé de la ville. Beaucoup de monde, grands buildings, ça me change vraiment de la Nouvelle zélande ! Je me rends vite compte que la ville est énorme, mais très bien aménagée pour les cyclistes et piétons. Les rives de la Brisbane River sont très agréables, notamment le quartier South Bank. Je passerai donc les deux premiers jours à m’imprégner de cette ville en faisant de longues marches, en visitant le jardin botanic, et les quartiers alentours.

IMG_1237

Je pars le jeudi matin en train/bus pour les Glass House Mountains, à 70 km au Nord. Les dures marches avec le gros sac commencent ! Il y a bien 4km du petit bourg au début de la marche, je suis déjà rincé avant d’avoir commencé la montée ! Et oui la petite dame de l’information center n’a pas voulu garder mon sac pour l’aprem…

Qu’à cela ne tienne, après une petite bouffe, je planque mon gros sac dans les fougères et commence l’ascension. En haut, je reste un bon moment à contempler les formes étranges des monts volcaniques alentours. En fin d’aprem, je poserai pour la première fois ma tente dans le Bush. Et oui ici la nuit commence à tomber vers 17h30. Je commence déjà à prendre le rythme australien : couché tôt, levé tôt.

 

IMG_1246

Plus de photos Brisbane et Glass House mountains Ici

 

Le lendemain, je pars en stop vers le Nord. 10 min d’attente plus tard, un couple d’aussie m’emmènent à la gare de bus de Langsborough, où je rejoindrai la côte pour quelques dollars. Arrivée à Maroochydore, je commence ma visite de la Sunshine coast sous un vent puissant. Ici, l’embouchure de la rivière forme des canaux, et les villas sont très chicos. Après une marche de 3h avec mes sacs pour m’éloigner du centre ville, j’arrive lessivé à Mudjimba, une petite ville juste au dessus. Je passe devant un camping et me pose pour profiter de la mer. L’après midi, je profite de la côte et me baigne pour la première fois dans le pacifique Australien, un vrai bonheur!

 

IMG_1282

Samedi matin, je commence ma journée par une baignade bien sur ! Le soleil tape déjà bien fort dès le matin, va falloir m’y faire. Ensuite, je repars en stop vers la nord. Encore 10min d’attente, et un mec me prends en Pick up. Il me dit que je risque une amende à faire du pouce comme ça, mais m’emmène à Coolum Beach, la ville d’après. Une grosse pause McDo plus tard, je repars, marche un peu et prends un bus pour les 20 bornes qu’il me reste jusqu’à Noosa Heads. Je trouve direct l’information center pour me renseigner sur la visite de Fraser Island. La nana me trouve un camping cheap pour la nuit (10$), et je book pour une journée de visite en bus 4×4 de Fraser le lendemain (150$). Parfait, tout va vite !

Par contre, je commence à avoir de grosses ampoules qui me font plutôt mal sur les pieds depuis quelques jours, et je traîne de vilains boutons de mouches et moustiques sur les jambes depuis la Nouvelle Zélande…

Levé très tôt le lendemain vers 5h20 pour être au point de rendez vous à 6h30. Mais c’est eux qui était en retard ! J’ai bien attendu une petite demie heure avant de voir arriver le bus et rencontrer notre chauffeur, un jeune australien bien sympa.

 

IMG_1316

Pour rejoindre Fraser de Noosa, il faut bien rouler sur la plage et passer par Rainbow Beach. On met bien 2h pour arrivé au bac pour Fraser Island. Une journée pour visiter l’île c’est vraiment trop court ! On passe la journée à rouler en regardant ces magnifiques plages et forets. Il y a juste un petit arrêt café sur la plage le matin, et un gros arrêt de 1h30 au lac MCKenzie le midi.

 

IMG_1349

Sur la plage, on voit des Dingos et des rapaces. Beaucoup d’espèces d’oiseaux sont protégées sur l’île. Le lac est superbe, l’eau super claire, mais la baignade est vite surchargée de touristes… Tous les bus s’arrêtent au lac… Dommage car le spot est vraiment joli.

 

 

IMG_1379

Le barbecue prévu pour nous est nickel, steak et salades fraîches à volonté. On a aussi fait une petite ballade dans la foret, trop courte à mon goût, avec quelques explications du chauffeur sur la faune et la flore de l’île. Le retour se fera par le même chemin qu’à l’aller, dommage encore ! Bref, je pense que une journée n’est pas suffisante pour vraiment visiter cette île. Je reste un peu déçu mais il faut tenir le budget !

Au retour, on me laisse à Rainbow beach comme convenu. Après avoir refusé un camping à 30$, je me trouve un super spot tente pas trop grillé au bord de la plage. Trop bon ce spot ! Je vois la mer de ma tente…

IMG_1381

Je passerai mon lundi matin à profiter de Rainbow beach : baignade, dessin, et rechargement des appareils dans un café. Je passe ensuite à la bibliothéque pour trouver de l’internet gratuit et rencontre un couple de jeunes français. En discutant, je me rend compte qu’il connaisse Peyo. Trop bon ! Après une bonne discussion sur leur périple australien, et petite bouffe le midi, je repars chargé à bloque faire du stop.

Plus de photos de la Sunshine coast Ici

Un couple de hollandais me dépose ensuite vers Tin Can Bay, me disant qu’on peut voir des Dauphins. En fait c’est payant et que tôt le matin tôt. J’ai des doutes… Je repars donc. Après une voiture et un camion benne, je me retrouve à l’embranchement pour Maryborough. J’aurai pas le temps de faire 20 mètres qu’un pick up s’arrête et me propose de me laisser à Maryborough, où je rejoindrai la nationale A1. Très sympa, on discute bien et il fait même un détour pour me montrer un petit patelin sympa sur la côte.

J’arrive vers 16h30 sur la Highway, sur une aire d’arrêt poids lourds. Un jeune allemand auto stoppeur tout sourire s’arrête aussi là quelques minutes plus tard. Bon là jme dis que ça devient plus chaud pour le stop à deux. Et bin non ! Une demie heure après, un type nous prends tous les deux jusqu’à une station service 30km plus loin. Il nous offre même deux bières chacun… Ils sont cool ces australiens quand même ! Enfin lui est Sud Africain d’origine mais a bien bourlingué apparemment.

IMG_1394

L’allemand n’est pas équipé, je lui propose une place dans la tente cette nuit. A ne pas refaire ! Il fait vraiment trop chaud à deux dans ma petite tente…

Le lendemain matin, on galère bien 1h30 à faire du stop, en regardant mes premiers kangourous sauter dans la prairie. Après une voiture commune pour 30km, on se sépare. Lui veut aller sur la côte et moi continuer vers le Nord. Après 40 min de pouce, un abo s’arrête et m’emmène direct à Rockhampton ! Soit 350 km… Je marche ensuite une bonne demie heure sous le soleil, afin d’arriver à l’information center. Le zoo/jardin botanique n’étant pas loin, je décide d’y aller avec toutes mes affaires. Je planque mon gros sac dans les fourrés, et pars visiter le Zoo.

IMG_1419

Koalas, Chimpanzés, Wallabies, pleins d’oiseaux, Wombas, et bien d’autres sont au rendez vous. Le jardin botanique n’est pas mal non plus. Bref, je dors là ce soir ? Mon petit coin tente est tranquille et bien planqué, ce qui ne m’empêchera pas de me faire réveillé par l’arrosage automatique vers 3h du mat. Au moins ma tente est propre !

IMG_1399

   Plus de photos de Rockhampton Ici

Je passerai la journée suivante à aller sur internet (library), et à laver toutes mes fringues, avant de poursuivre vers le Nord. Mon coin tente est moins funky qu’hier, sur un terrain près d’une école. J’y passerai une bonne nuit, rincé de ma longue marche pour m’éloigner du centre.

Demain, j’ai 480 bornes à faire jusqu’à Airlie Beach…

 

 

D’AIRLIE BEACH A  CAP TRIBULATION

Tu peux écouter Juzzie Smith en lisant cet article!

Hi there,

   Après 300 bornes avec un big truck jusqu’à McKay, 10 bornes avec un rouquin m’aidant à sortir de la ville, une heure d’attente en stop dans le mauvais sens, un black bavard en voiture neuve toutes options pour 130 km (qui me lachera un peu de weed australienne et des bonbons minties), et une gentille dame pour les 30 derniers km, j’arrive enfin à quelques km d’Airlie Beach. Il est 17h, 480 bornes en stop, pas mal ! L’heure avançant, je décide de trouver un coin tente pour la nuit, avant de prendre mes deux prochaines nuits au Beach Backpackers. Planqué dans la mangrove près de la mer, je passe une bonne nuit au son de l’océan qui me berce…

IMG_1447

Je découvre le centre touristique le vendredi matin, avec son lagoon (piscine extérieure) et sa rue commerçante. Je réserve 2 nuits au Beach Backpackers en dortoirs de 10. C’est pas cher, l’ambiance est sympa, et le bar/resto est énorme.

IMG_1454

 

Airlie beach attire les backpackers du monde entier. Elle allie la fête et les activités de découverte autour de la grande barrière de corail. Vol en avion d’une heure, croisière, snorkelling, il y a de multiples façons de la découvrir… Mais aussi de multiples coûts! Moi, je choisis la vue du ciel et me paye une heure de vol (190$) au dessus de la barrière de corail pour le lendemain matin.

IMG_1550

C’était beau le reef ! J’étais juste à coté de la pilote, dans un petit sesna, avec 4 japonaises. Dès le décollage, on voit déjà toutes les îles des Whitesundays, c’est vraiment impressionnant. Plus loin, on arrive à la fameuse barrière de corail, ou l’on restera 15 min à la survoler. Les formes et les couleurs sont majestueuses. On profite en silence…

IMG_1524

 Plus de photos d’Airlie Beach & the Reef ICI

 

Le soir, une grosse averse tropicale a bien sévi pendant 3 ou 4 heures. Apparemment les jours prochains vont être compliqués dans le coin. Pas super pour le stop tout ça… Du coup j’ai ensuite trouvé un lift pour Townsville avec d’autres backpackers, départ dimanche midi, parfait !

Conseillé par les français rencontré à Rainbow Beach, mes chauffeurs me dépose à Alligator Creek, un camping à environ 30 bornes de Townsville. Après un montage de tente compliquée (j’ai du réparer un arceau) et une petite averse, je pars faire la petite marche à coté de la rivière. Je m’aperçois qu’il y a pleins de wallabies dans le camping, ils passent à quelques mètres de moi. J’ai aussi vu beaucoup d’oiseaux, des grenouilles, des lézards, des grosses fourmis de ouf, mais pas de tortues ! Apparemment il y en a dans la rivière… Très joli coin ‘Nature’ en tout cas, près des montagnes.

IMG_1602

 

Après une nuit pluvieuse, je repars le lendemain pour Townsville. Un type me prends en stop jusqu’à la ville. Sympa, il me met en garde contre les crocodiles et les méduses, et me raconte qu’il bosse dans l’Or.

J’arrive sur Magnetic Island vers 14h, après 20 min de ferry. Pour trouver des coins tranquilles pour poser la tente, je décide de suivre un sentier longeant le Nord Est de l’île. Bien vu ! Je tombe sur de superbes plages désertes.

IMG_1713

Je dors sur Florence Bay, après avoir bien marché sur ces sentiers de montagnes où ça grimpe quand même pas mal. Mais c’est pas grave, une demie heure de marche, nouvelle crique, baignade, une demie heure de marche, baignade…. Et pluie de temps en temps. Vers 18h je pose ma tente à Florence Bay malgré les interdictions. Toujours aussi déserte. J’ai l’impression d’être Robinson !

IMG_1717

 

   Le lendemain matin, je me baigne trois ou quatre fois. La belle vie quoi ! J’ai vue une petite raie en allant dans l’eau. Le reste de la journée, c’est encore marche, baignade sur une nouvelle plage, montée bien raide, baignade… Comme ça jusqu’à Horseshoe Bay, plus touristique. Après une petite visite et quelques bières, je retournerai à la baie d’avant plus tranquille pour poser ma tente. La journée était nuageuse, et la nuit sera très humide. J’ai même du mal à poser ma tente sous la flotte. Je me trouve quand même un petit coin à l’abri sous des rochers, qui me servira de cuisine et séchage de fringues. Bon en fait c’est pas vraiment sec… Je commence à sentir le chien mouillé avec toute cette humidité ! Et c’est pas près de s’arrêter, plus je vais vers le Nord, plus il fait chaud et humide…

IMG_1768

   La journée suivante était un peu plus reloue… J’ai d’abord pris un bus de Horseshoe Bay pour rejoindre le ferry, qui me déposera vers 10h sur Townsville. 3H de Library plus tard, je pars à pied pour sortir de la ville, et je m’aperçois que l’agglo est très grande. J’attends un premier bus 1h en tentant de lever le pouce sans succès. Après 45 min de trajet, je dois encore attendre un autre bus 1h pour vraiment sortir de la ville… Ce dernier me laissera à coôté de la Bruce Highway, ou je passerai une nuit en tente dans un parc. Une aprem entière de bus, c’est chiant !

   Le jeudi matin, je commence le Hitch hicking tôt vers 7h30 plus motivé que jamais. 3secondes après avoir posé mon sac, un sprinter s’arrête, conduit par un métalleux dreadeux barbu livreur de linge. On écoutera du métal pendant 3h, en discutant musique entre autre. Il me laissera à l’embranchement pour mission beach après avoir parcourus bien 200 bornes. Ensuite, j’attends 45min le pouce levé, avant de me faire emmener par une dame. Me voilà à Mission Beach !

IMG_1812

   Je prends une nuit au YHA Backpackers, et commence par me baigner dans ‘l’enclos’ prévu à cet effet. Et oui à partir de maintenant, les méduses sont arrivées avec la saison des pluies, donc plus de baignade dans la mer. Le coin est joli, la plage est grande. Malheureusement, je passerai l’aprem sous la pluie, en faisant la petite Walking Track suivant le front de mer. Le soir, les backpackers avaient organisé un petit tournoi de billard au pub du coin. Croyait le ou non, j’ai gagné la première partie ! 4 shooters gratos. C’est bon ça ! Soirée sympa donc, à boire quelques bières, et à faire connaissance.

IMG_1820

   Plus de photos d’Alligator creek et Magnetic Island ICI

   Vendredi, voyant le temps passer, je décide de partir en direction du Daintree National Parc, ne sachant pas trop si c’est faisable en une journée de stop. Pfff…. Je passerai une journée de stop de dingue… Pas moins de 8 véhicules différents, de belles rencontres, des discussions intéressantes, des surprises et des cadeaux… J’aime le stop !

   Le matin, une maman très gentille m’avance de 50km. On discute bien, parlant de son bénévolat dans une asso de défense des espèces en danger. Et là, elle me sort une petite poche avec un baby wallabie ayant perdu sa mère. Elle l’a recueilli. C’est mignon mais ça fait un peu Alien sur les bords ! En effet, normalement le bébé reste au moins 6 mois dans la poche de sa mère, et les poils poussent vers 3  à 4 mois. Elle me dit même que j’ai un bon anglais et un bon accent. Je progresse ! Super sympa, elle me laissera même une petite tête en me déposant…

IMG_1832

   10 min de pouce plus tard, un tatoué percé à casquette me prends dans son van. On écoutera Juzzie Smith, typiquement australien, en traversant un orage tropical. Me voilà au Nord de Cairns un peu après midi. Suivront 4 autres voitures, le passage en bac de la Daintree River, encore une autre voiture, pour enfin arriver à Cap tribulation, une bière à la main offerte par mon chauffeur, sous une pluie puissante. Je trouve un lit pour deux nuits dans un grand Resort avec piscine en plein milieu de la forêt tropicale. Bonheur !

IMG_1841

   Samedi matin la pluie a cessé. Je suis parti faire une longue ballade dans la forêt, proche de la côte. Cette foret a quand même plus de 130 millions d’années. Respect.

IMG_1945

   J’ai vu un Casoar avec son petit, des grenouilles, des crabes, des lézards, de la mangrove avec des racines de fou, tout ça dans une forêt touffue à canopée jointive (si si… Hein guillaume!). Ah, Il pleut. Beaucoup.

IMG_1947

   Heureusement ya internet gratos dans le Resort, très rare en Australie… Le soir, j’ai failli faire LA soirée techno trance du coin, sauf que jsuis arrivé à 22h et le son a coupé… J’avais pas compris que ça finissait si tôt moi !

   Le lendemain, j’ai trouvé un lift direct pour Port Douglas avec 3 Hollandaises rencontrées au resort. J’ai réservé une nuit au ParrotFishBackpacker, avant d’aller faire un tour de marché du dimanche, et de casser la croutte. La pluie est arrivée très vite et n’a pas cessée de la journée ! Je tenterai quand même une petite ballade au Lock out. Pas terrible, la vue est complètement bouchée et je reviens trempé.

IMG_1993

   Je ferais donc une visite express de Port Douglas le lundi matin, avant de repartir pour Kuranda, ma prochaine étape avant Cairns. Après un bus pour sortir de la ville, une dame me prends en stop. Elle me laissera à l’embranchement pour Kuranda. Là, je rencontre un jeune aussie qui fait du stop pour kuranda. On se fera prendre tous les deux quelques minutes plus tard. J’entame vers midi la visite du petit Koala Park,. Quelques trucs sympas, des crocos d’eau douce, des koalas bien sur, mais aussi des wallabies, des serpents, des tortues et j’en passe.

 IMG_2032

 Plus de photos de Mission Beach et Daintree ICI

   Ensuite, je visite le village, son grand marché permanent, ses stands de hippies et ses commerces. Sympa ce petit bourg au milieu de la Rainforest ! Deux voitures et un bus plus tard, j’arriverai à Cairns au début de l’orage. Il me reste le mardi pour découvrir la ville, avant de prendre un avion mercredi pour Darwin, où il fera encore plus chaud et humide…

DARWIN ET LES PARCS DU SUD

   Tu peux écouter les oiseaux d’Australie en lisant cet article

  Mon gros sac est décidément trop lourd, 23 kg au lieu de 20 max pour mon vol Jetstar jusqu’à Darwin. Je prends donc ma tente à la main, sans penser une seule seconde aux piquets… Je confirme, les piquets ne passent pas en avion ! J’ai ensuite eu droit à un appel de mon nom dans tout l’aéroport, j’ai oublié d’enlever la petite bouteille de gaz du réchaud… Je retourne à l’enregistrement pour la laisser sur place. Je peux enfin décoller pour un peu plus de 2h de vol et 2500 km vers Darwin.

   On perd une demie heure, et il fait quelques degrés de plus à l’arrivée. Je prends le bus pour le centre ville. Le conducteur est marrant, il nous commente la ville et les différents quartiers. Je prends deux nuits au Dingo Moon Lodge, un backpacker du centre. La pluie arrive… Je visiterai le lendemain la ville, son musée et son jardin botanique. Je trouve l’intérêt de la ville très limité, le jardin botanique n’est pas beau, et le centre est un peu mort. Le musée par contre est pas mal, j’y verrai une expo sur l’art aborigène, une sur les animaux d’Australie, une sur Alfred Russel Wallace, un explorateur chercheur qui a découvert pleins de trucs intéressants sur les peuples et les animaux en voyageant en Indonésie et alentours, et enfin une autre expo sur le cyclone Tracy qui a ravagé la ville en 1974.

IMG_2163

   Après quelques bonnes rencontres au backpack le jeudi soir, je pars le vendredi matin pour le Litchfield National Park. Je prends un bus pour sortir de la ville, puis je fais du stop sur l’autoroute vers Palmerston. Deux voitures plus tard, j’arrive au début du parc vers 13h30. Je passerai l’aprem à me baigner dans la piscine du camping. Les insectes commencent à être très agaçants… Ça fait deux jours qu’il ne pleut pas, pourvu que ça dur !

   Le lendemain, j’aurai à peine le temps de lever le pouce que la seule voiture entendu depuis ce matin s’arrete. Un Aussie style Crocodile Dundy me conduit jusqu’à Florence Falls, une belle cascade suivie d’un plan d’eau où l’on peut se baigner.

IMG_2233

   Le coin est touristique mais la baignade rafraîchissante. L’aprem, il fait très chaud et les orages nous entourent sans vraiment passer au dessus de nous. Il y aura juste quelques gouttes vers 16h qui fera fuir tous les touristes. A part les mouches vraiment agaçantes, j’ai vu des sangsues, des grosses araignées, des fourmis de dingues et des termites. Et oui, c’est le coin des énormes termitières qui peuvent faire jusqu’à 5m de haut. Plutôt cool !

 IMG_2298

   Les oiseaux sont aussi très présents, pleins d’espèces dont je ne pourrai pas dire le nom mais vraiment différentes de ce que l’on voit chez nous. Il y a beaucoup de rapaces, et des perroquets entre autre.

 IMG_2198

   Je passe donc une nuit tranquille au camping de Florence Falls, avant de partir le dimanche matin. Pas une bagnole ! Je marche donc les 5 bornes pour rejoindre la grand route. Il est 9h, jai déjà perdu 2L de sueur… J’attendrai 40 bonnes minutes avant de tomber sur mon bienfaiteur de la journée, Paul, un français de 24 ans tout seul dans son van. Il veut faire la visite du parc dans la journée, et me dit qu’il passera par Katherine Gorge le soir, ma prochaine étape en prévision. Nickel ! On discute bien, bon feeling, il m’accepte donc dans son van pendant 24h. On se fait tous les spots intéressants de Litchfield dans la journée, chutes d’eau, mangroves, et termitières. D’ailleurs, en s’arrêtant voir les termitières, Paul se rend compte qu’il a une sangsue sur le pied depuis une demie heure, elle est gorgée de sang !

 IMG_2288

   Plus de photos de Darwin et Litchfield Ici

   Quelques bonnes petites marches avec de jolis point de vue plus tard, on roule en fin d’aprem vers Katherine, 200 bornes plus bas. On se pose au camping d’Edith Falls, juste avant Katherine. Encore une belle cascade… Le lundi matin, on se lève tôt pour pas voir le Ranger, et on marche jusqu’en haut de falaise. On est un peu déçu on peut pas se baigner !

 IMG_2312

   On arrive enfin à Katherine Gorge vers 8h, 70 bornes plus tard. J’installe vite fait ma tente au camping (18 dollars quand même), avant de partir en ballade. Arrivé en haut des gorges, on verra des vues magnifiques sur la rivière et surtout sur les falaises.

 IMG_2341

   La végétation est différente qu’à Litchfield, une espèce de buisson jaune est omniprésente. On verra même un varan (?) du haut des falaises…

 IMG_2346

   Paul est un peu speed, il doit faire 1500 km jusqu’à Broome avant mercredi. On repassera sur Katherine faire des courses le midi, avant de se séparer. J’ai 30 bornes à faire en stop jusqu’au camping, et c’est là que ça se complique. Ici c’est pas le Queensland ! J’attends bien une heure avant de me décidé à marcher un peu. Une bonne demie heure d’attente un peu plus loin, un ancien militaire m’emmène et fait le détour pour moi ! Y’a quand même des types sympas…

   Le lendemain, ayant vu des sites de camping sur la carte, je décide de partir pour une nuit ou deux dans le parc avec toutes mes affaires… Je pars tôt avec mon gros sac de plus de 25 kg sur le dos. Je m’aperçoit vite que je suis en milieu hostile. J’ai déjà 30 mouches qui me suivent. Elles me lâcheront pas de la journée, elles appelleront même leurs copines… Il fait chaud, les Flys sont insupportables, mais les paysages sont magnifiques.

IMG_2366

   Je fais en milieu de matinée la ballade Butterfly Gorge, en ayant préalablement laissé mon gros sac sur le sentier principal. Je m’enfonce dans la Rain Forest, pour arrivé là.

 IMG_2391

   Doit y avoir du crocos là dedans mais j’en ai pas vu !

   J’arrive tant bien que mal à l’emplacement du camping vers 13h, après 6 autres bornes de marche. Pfff, ils sont trop cons ces Australiens, y te mettent des chiottes sèches en plastique mais pas un point d’eau ! Il me reste un demi litre d’eau… Bon jpose quand même ma tente et je fait la petite marche marquée Difficult sur le plan, en me disant qu’au bout y’aurait de l’eau. Ba non. C’est joli sinon, mais là jcommence sérieusement à douter de ma nuit dans le parc.

IMG_2418

   Les mouches sont maintenant une centaine autour de moi, elles se posent sur mes yeux, ma bouche, mes oreilles… J’en avale même quelques unes. Je pète un plomb… Avec la musique dans les oreilles c’est mieux, au moins on les entends pas. Je me décide donc à faire trajet inverse, 10 bornes avec mon gros sac. Interminable… A mis parcours, j’arrive à la citerne, je bois 2L d’eau et rempli les bouteilles. Ça va déjà mieux, maintenant c’est mes jambes et mes pieds qui souffrent. Bref j’arrive au camping de la veille épuisé vers 18h30, et tombe dans la piscine. J’en ai jamais autant chié de toute ma vie, 30 bornes à pieds sous 32° dont 20 avec le gros sac, avec ces mouches infatigables…

   Du coup je passerai le jour d’après au bord de la piscine du camping, tranquille.

 IMG_2348

   Plus de photos de Katherine Gorge Ici.

   Le retour vers Darwin sera difficile, c’est décidément beaucoup plus dur le stop ici. J’arriverai quand même en ville vers 15h30, emmené par un militaire de la Navy partant pour 6 semaines en mer.

   Il me reste 4 jours avant mon avion pour Bali, j’en profiterai pour organiser la suite de mon voyage : cours de plongé, visite de Java, peut être ascension du Rinjani, et trois semaines avec ma LN à Bali…

   Je pense avoir bien profité de ces 5 semaines en Australie : environ 3000 bornes en stop, rencontres d’Australiens très différents, visites de sites superbes… Bon c’est sur que je suis loin d’avoir fait le tour de ce grand pays, mais niveau budget je n’aurai pas pu rester plus longtemps. Environ 2000$ (1500Euros) dépensé en plus d’un mois, en faisant vraiment pas de folie : du camping autant que possible, des pâtes et du riz (y’en a marre…), pas beaucoup d’activités payantes, aucunes visites organisées, et Stop… Je pense que le touriste moyen double facilement ce budget. Et oui ça se mérite l’Australie !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>