CAMBODGE

Sousdey,

Arrivés au poste frontière côté Laos, on nous demande 2 dollars pour le tampon… On répond gentiment « the stamp is free ». On sait qu’il va falloir être patient et souriant, c’est ça le plus dur. Bref les douaniers nous font poireauter, on demande notre tampon de sortie toutes les 2 minutes, histoire de leur montrer qu’on est prêt à attendre. Une demie heure plus tard, la partie est gagnée. De l’autre côté c’est une autre histoire…

 IMG_1239

Passer la frontière Cambodgienne n’est pas une mince affaire lorsqu’on est décidé à ne pas payer les 5 dollars de supplément pour la poche du douanier. On s’était mis d’accord tous les 3 pour ne pas participer à l’entretien de cette corruption.

Donc même principe, on leur dit gentiment qu’on ne payera pas les 5 dollars de tampon et qu’on est prêt à attendre. Là, on nous jette nos passeports à la gueule, en marmonnant un truc pas sympa du tout. Les types sont énervés direct dès le matin. Odieux les mecs. Ils se barrent et nous laissent tout seul dans l’office.

La partie de carte qu’on commence quelques minutes après les énervent. Bref, on attends comme ça presque 1h30 en leur demandant le tampon quand ils veulent bien revenir dans leur bureau. L’affaire se présente mal, ils sont encore plus agacés. En plus, tous les touristes qui passent payent ce pot de vin, prétextant qu’ils repartent en bus juste après. C’est pas faute de leur dire que ces 5 dollars sont pour les douaniers.

Bref on commence à sentir l’impasse car plus on attend, plus ça les agacent et ils sont tellement fiers qu’ils reviendront jamais sur leur décision.

Et là, truc de fou… Un des types qui fait du « business » à la frontière vient nous parler. Il nous dit que c’est pas bien ce qu’on fait, que c’est un manque de respect, et bla et bla et bla… Mais après une petite discussion, comprenant notre bonne foi, et surtout pour débloquée la situation, il nous donne les 5 dollars manquant pour qu’on puisse faire nos visa ! Là je commence à plus rien comprendre. Je lui dis que je veux pas donner 5 dollars en plus, encore moins si ça vient de quelqu’un d’autre. Il me dit t’inquiete, c’est comme ça qu’on fait…

Donc après s’être excusés auprès des douaniers, ils nous font enfin nos Visa. C’est après que j’ai compris qu’en fait, les douaniers rendent les 5 dollars au type (??). C’était juste histoire de pas céder et de rester maître de la situation. Che-lou…

Bref, on est content, on a réussi ! On rejoint les gens rencontrés au guichet qui attendent le bus depuis 2h…

On prend un van, serrés comme des sardines, jusqu’à la première grosse ville. Après une bouffe, je prendrais un autre van pour Kratie, laissant Lara et Tony qui veulent aller direct vers Siem Reap.

IMG_1257

Ma journée suivante à Kratie n’est pas jolie jolie… Je suis encore plus malade qu’il y a deux jours, incapable de sortir plus d’une heure dehors d’affilé. Je me vide, j’arrive pas à manger, et la chaleur dehors est à la limite du supportable. Pas bien… Je passe donc ma journée à l’hôtel, en profitant pour écrire l’article Laos du blog. Je voulais voir la campagne environnant mais c’est raté.

 IMG_1252

J’arrive le lendemain à Phnom Penh la capitale après 5h de route, et me trouve une chambre pas chère. Ça va mieux mais c’est pas le top.

IMG_1264

Le dimanche je marche pas mal dans la ville, allant d’abord visiter le Tuol Sleng, l’ancienne prison S-21 des Khmers rouges de Pol Pot, où plus de 20 000 personnes sont mortes après avoir étaient torturées, de 1975 à 1979. Des hommes, des femmes, des enfants, des étrangers aussi… Horrible. Les photos des victimes et les témoignages de tortures parlent d’elles mêmes… N’oublions pas que durant ces 4 ans de dictature des Khmers rouges, plus de 2000 000 de personnes sont mortes, soit 20% de la population.

IMG_1274

Je continue vers l’énorme marché russe, avec un incroyable nombre d’échoppes différentes concentrées sous une grande halle. Les allées sont très étroites et les stands remplis à raz bords. On trouve de tout ici.

IMG_1391

Je visite ensuite le musée, petit et décevant je trouve, et continue ma ballade près de la rivière et du Palais royal.

Vers 17h, tout le monde sort dans les rues et sur les places, pour jouer au Saida (haki chez nous = des passes avec une balle ou volant qui ne doit pas toucher par terre), ou faire du sport. La séance de step façon chinoise est à la mode. Jusqu’à la nuit tombée, c’est vraiment les heures les plus actives.

Je passerai le lundi en vélo dans Phnom Penh, à rouler au hasard dans les quartiers, me baladant dans les marchés, et visitant les temples…

 IMG_1383

Plus de photos de Phnom Penh ICI.

Direction Siem Reap le lendemain, on m’avait dit 6h de trajet, j’en met 8. Normal.

Je visite l’énorme marché à touristes le premier soir. Toutes les échoppes vendent les mêmes choses, et c’est pas là qu’on fait de vraies affaires… Le centre est juste hallucinant, tout pour le touriste. Les tuktuk ne te lâchent pas, te demandant « tuktuk ? » tous les 3 mètres. Les masseuses t’agrippent littéralement, je suis obligé de les pousser pour passer… C’est pas vraiment à quoi je m’attendais… La ville est complètement pourrie par le tourisme, elle n’a plus d’âme. Ça promet pour la visite des temples le lendemain.

 IMG_1399

Je loue un vélo justement pour aller vers les temples d’Angkor le matin. Levé 6h pour faire une grosse matinée de visite avant la chaleur. Si je voulais être tranquille c’est loupé, les cars de sinois sont déjà là.  J’aurai sûrement dû faire le tour dans l’autre sens mais je commence par Angkor Wat, le plus connu. Très impressionnant, ce temple énorme est entouré de larges douves de plus de 200 mètres de large. La gigantesque fresque entourant le premier mur est magnifique, et l’état général très bien conservé.

 IMG_1440

Je continue le small tour vers Angkor Tom, l’ancienne ville entourée d’un mur d’enceinte, avec de superbe monuments tel le Bayon et les terrasses. J’aime à m’imaginer la vie des gens il y a 1000 ans dans cette ancienne capitale perdue dans la jungle.

J’arrive au Bayon, le temple aux 1000 visages, en même temps que la plupart des touristes du jour. Je n’y reste pas longtemps, je reviendrai plus tard.

 IMG_1465

Plus loin, j’arrive vers Ta Prohm, mon préféré. Ici, la nature a repris ses droits, les arbres ont poussé sur la pierre. Magnifique, splendide, inimaginable… C’est vraiment ouf la taille de ces arbres. Leurs racines se fraient un chemin entre les murs en pierre.

 IMG_1548

Vers 13h il commence à faire très chaud. La météo dit 39° ressenti… Je confirme… Le retour à vélo est hard.

Je sieste tranquille, avant d’aller en ville en fin d’aprem. Je passerai la soirée avec un couple de Bordelais, bouffe et apéro dans la rue de la soif de Siem Reap…

Je me fais le grand tour le lendemain, passant par le Ta Prohm encore, par les temples que je n’ai pas encore vu, et retournant au Bayon en fin de matinée. C’est mieux y’a personne. Je roule bien ce deuxième jour de visite, plus de 40 bornes en vélo.

 IMG_1605

Dans toute cette région, les gens te courent après pour te vendre n’importe quoi. C’est agaçant et surtout ça fait pitié de voir ces gamins par exemple. Dès 8 ans, ils connaissent les mêmes phrases types pour vendre un truc… Leur chemin est tout tracé… Bref, c’est pas beau les effets du tourisme de masse….

 IMG_1620

Plus de photos de Siem reap ICI.

D’une manière générale je trouve le Cambodge beaucoup plus « hard » que les pays voisins. D’abord la langue est agressive, on a l’impression qu’ils s’engueulent tout le temps quand ils parlent entre eux. Ensuite ils te voient plus comme du fric, toi petit touriste. Rajouté à ça la chaleur suffocante et un pays plat un peu désertique, je trouve le pays moins intéressant que le Laos par exemple.

Bien sur je n’ai pas visité tout le pays, mais c’est l’impression que ça m’a donné. Les campagnes doivent être beaucoup mieux pour découvrir les gens et leur culture, je n’aurai malheureusement pas le temps de voir tout ça.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>