BANGKOK

 Sawat di krap,

Je passerai les 4 dernières nuits de ce long voyage à Bangkok. Longue journée de 10 heures de route (au lieu de 8h) pour y arriver, avec changement relou sous la pluie à la frontière Thaïe.
On arrive au quartier Khao san, et je trouve une guesthouse pas chère mais miteuse pour la première nuit. Ce quartier est très animé le soir, c’est LE spot de touriste par excellence.

IMG_1633
Le dimanche je visite le musée le matin, grand et pas mal. Je continue vers le marché aux amulettes, puis trouve une place dans un bateau pour 1h30 de trajet dans les canaux de Bangkok. Une autre vision de la ville ! Vraiment cool de voir toutes ces maisons sur pilotis, qui ne sont pas visibles autrement, puisqu’il n’y pas de quai sur les rives des canaux. Ma nouvelle chambrette est un peu plus chère mais clean, j’y resterai les 3 dernières nuits.

IMG_1683
Lundi je fais la visite du palais, blindé de touristes, et du Wat Pho juste derrière. Je marche ensuite jusqu’à Little India pour manger le midi, et m’engouffre dans les ruelles pleines d’échoppes menant à China Town. Truc de fou ! La ruelle que je suis est longue de quelques km, on y vend de tout, mais finalement que des chinoiseries pas très intéressantes… Je ressors dans la grand rue de China Town, avec ses grands panneaux en néons rouge, et ses stands de bouffe partout. C’est toute une ambiance par là !

IMG_1724
Après une sieste bien méritée, je pars en bus en fin d’aprem pour Pratunam Market, un des plus grand de la ville. C’est ici que les Thaïs viennent se fournir aux grossistes. Malheureusement le soir beaucoup de stands sont fermés.
Je vais ensuite au Lumphini Park. Je ne m’attendais pas à ça ! C’est en fait le QG des contestataires. Il y a des tentes partout, les gens vivent là depuis des mois pour protester contre la corruption entre autre. Les dernières manifs ont fait des morts…

IMG_1822

Plus de photos de Bangkok ICI.

Un représentant du mouvement fait un discours sur une grosse scène, filmé et rediffusé dans le monde entier. L’ambiance est électrique ici, mais très conviviale, on m’offre même un café glacé. Je continue la visite par Patpong, le quartier « chaud/sexe »  de Bangkok.
Le dernier jour, c’est mission achat ! Le but est de finir mes Baths au marché. Je retourne donc à Pratunam Market, j’y reste toute la matinée. C’est énorme ! Hier j’avais pas vu le quart… Bon c’est sur la mode Thaïe est très différente de l’Europe. Finalement ya pleins de fringues moches. Je fais quand même de très bonnes affaires, des shoes à 5 euros, des vêtements à 2 ou 3 euros…
En rentrant à la Guesthouse, je tombe sur Charlène et Nico rencontrés il y a plus de trois semaines à Luang Prabang ! On mangera ensemble pour ma dernière soirée, en se baladant dans le quartier de Khao San.

 

Et voilà  ! C’est la fin du voyage… 6 mois de découverte dans 7 pays différents, un nombre incalculable de km en camping car, en van, en stop, à pied, en scoot et moto, en bateau, en avion, en vélo…

J’ai appris tellement de choses ! Des cultures et religions très différentes, des paysages et fonds marins magnifiques, des rencontres humaines formidables… J’ai l’impression d’avoir appris plus en 6 mois qu’en 6 années en France !

Pour moi, le voyage en solo permet à la fois de se redécouvrir soi même, à tout age, et bien sur d’apprendre des autres. Il y a une chose que tous les voyageurs au long court partagent, l’envie de découverte toujours croissante. Plus tu voyages, plus tu as soif de découverte. Tu veux en voir de toutes les couleurs, et c’est bien normal !

On repart quand ?

CAMBODGE

Sousdey,

Arrivés au poste frontière côté Laos, on nous demande 2 dollars pour le tampon… On répond gentiment « the stamp is free ». On sait qu’il va falloir être patient et souriant, c’est ça le plus dur. Bref les douaniers nous font poireauter, on demande notre tampon de sortie toutes les 2 minutes, histoire de leur montrer qu’on est prêt à attendre. Une demie heure plus tard, la partie est gagnée. De l’autre côté c’est une autre histoire…

 IMG_1239

Passer la frontière Cambodgienne n’est pas une mince affaire lorsqu’on est décidé à ne pas payer les 5 dollars de supplément pour la poche du douanier. On s’était mis d’accord tous les 3 pour ne pas participer à l’entretien de cette corruption.

Donc même principe, on leur dit gentiment qu’on ne payera pas les 5 dollars de tampon et qu’on est prêt à attendre. Là, on nous jette nos passeports à la gueule, en marmonnant un truc pas sympa du tout. Les types sont énervés direct dès le matin. Odieux les mecs. Ils se barrent et nous laissent tout seul dans l’office.

La partie de carte qu’on commence quelques minutes après les énervent. Bref, on attends comme ça presque 1h30 en leur demandant le tampon quand ils veulent bien revenir dans leur bureau. L’affaire se présente mal, ils sont encore plus agacés. En plus, tous les touristes qui passent payent ce pot de vin, prétextant qu’ils repartent en bus juste après. C’est pas faute de leur dire que ces 5 dollars sont pour les douaniers.

Bref on commence à sentir l’impasse car plus on attend, plus ça les agacent et ils sont tellement fiers qu’ils reviendront jamais sur leur décision.

Et là, truc de fou… Un des types qui fait du « business » à la frontière vient nous parler. Il nous dit que c’est pas bien ce qu’on fait, que c’est un manque de respect, et bla et bla et bla… Mais après une petite discussion, comprenant notre bonne foi, et surtout pour débloquée la situation, il nous donne les 5 dollars manquant pour qu’on puisse faire nos visa ! Là je commence à plus rien comprendre. Je lui dis que je veux pas donner 5 dollars en plus, encore moins si ça vient de quelqu’un d’autre. Il me dit t’inquiete, c’est comme ça qu’on fait…

Donc après s’être excusés auprès des douaniers, ils nous font enfin nos Visa. C’est après que j’ai compris qu’en fait, les douaniers rendent les 5 dollars au type (??). C’était juste histoire de pas céder et de rester maître de la situation. Che-lou…

Bref, on est content, on a réussi ! On rejoint les gens rencontrés au guichet qui attendent le bus depuis 2h…

On prend un van, serrés comme des sardines, jusqu’à la première grosse ville. Après une bouffe, je prendrais un autre van pour Kratie, laissant Lara et Tony qui veulent aller direct vers Siem Reap.

IMG_1257

Ma journée suivante à Kratie n’est pas jolie jolie… Je suis encore plus malade qu’il y a deux jours, incapable de sortir plus d’une heure dehors d’affilé. Je me vide, j’arrive pas à manger, et la chaleur dehors est à la limite du supportable. Pas bien… Je passe donc ma journée à l’hôtel, en profitant pour écrire l’article Laos du blog. Je voulais voir la campagne environnant mais c’est raté.

 IMG_1252

J’arrive le lendemain à Phnom Penh la capitale après 5h de route, et me trouve une chambre pas chère. Ça va mieux mais c’est pas le top.

IMG_1264

Le dimanche je marche pas mal dans la ville, allant d’abord visiter le Tuol Sleng, l’ancienne prison S-21 des Khmers rouges de Pol Pot, où plus de 20 000 personnes sont mortes après avoir étaient torturées, de 1975 à 1979. Des hommes, des femmes, des enfants, des étrangers aussi… Horrible. Les photos des victimes et les témoignages de tortures parlent d’elles mêmes… N’oublions pas que durant ces 4 ans de dictature des Khmers rouges, plus de 2000 000 de personnes sont mortes, soit 20% de la population.

IMG_1274

Je continue vers l’énorme marché russe, avec un incroyable nombre d’échoppes différentes concentrées sous une grande halle. Les allées sont très étroites et les stands remplis à raz bords. On trouve de tout ici.

IMG_1391

Je visite ensuite le musée, petit et décevant je trouve, et continue ma ballade près de la rivière et du Palais royal.

Vers 17h, tout le monde sort dans les rues et sur les places, pour jouer au Saida (haki chez nous = des passes avec une balle ou volant qui ne doit pas toucher par terre), ou faire du sport. La séance de step façon chinoise est à la mode. Jusqu’à la nuit tombée, c’est vraiment les heures les plus actives.

Je passerai le lundi en vélo dans Phnom Penh, à rouler au hasard dans les quartiers, me baladant dans les marchés, et visitant les temples…

 IMG_1383

Plus de photos de Phnom Penh ICI.

Direction Siem Reap le lendemain, on m’avait dit 6h de trajet, j’en met 8. Normal.

Je visite l’énorme marché à touristes le premier soir. Toutes les échoppes vendent les mêmes choses, et c’est pas là qu’on fait de vraies affaires… Le centre est juste hallucinant, tout pour le touriste. Les tuktuk ne te lâchent pas, te demandant « tuktuk ? » tous les 3 mètres. Les masseuses t’agrippent littéralement, je suis obligé de les pousser pour passer… C’est pas vraiment à quoi je m’attendais… La ville est complètement pourrie par le tourisme, elle n’a plus d’âme. Ça promet pour la visite des temples le lendemain.

 IMG_1399

Je loue un vélo justement pour aller vers les temples d’Angkor le matin. Levé 6h pour faire une grosse matinée de visite avant la chaleur. Si je voulais être tranquille c’est loupé, les cars de sinois sont déjà là.  J’aurai sûrement dû faire le tour dans l’autre sens mais je commence par Angkor Wat, le plus connu. Très impressionnant, ce temple énorme est entouré de larges douves de plus de 200 mètres de large. La gigantesque fresque entourant le premier mur est magnifique, et l’état général très bien conservé.

 IMG_1440

Je continue le small tour vers Angkor Tom, l’ancienne ville entourée d’un mur d’enceinte, avec de superbe monuments tel le Bayon et les terrasses. J’aime à m’imaginer la vie des gens il y a 1000 ans dans cette ancienne capitale perdue dans la jungle.

J’arrive au Bayon, le temple aux 1000 visages, en même temps que la plupart des touristes du jour. Je n’y reste pas longtemps, je reviendrai plus tard.

 IMG_1465

Plus loin, j’arrive vers Ta Prohm, mon préféré. Ici, la nature a repris ses droits, les arbres ont poussé sur la pierre. Magnifique, splendide, inimaginable… C’est vraiment ouf la taille de ces arbres. Leurs racines se fraient un chemin entre les murs en pierre.

 IMG_1548

Vers 13h il commence à faire très chaud. La météo dit 39° ressenti… Je confirme… Le retour à vélo est hard.

Je sieste tranquille, avant d’aller en ville en fin d’aprem. Je passerai la soirée avec un couple de Bordelais, bouffe et apéro dans la rue de la soif de Siem Reap…

Je me fais le grand tour le lendemain, passant par le Ta Prohm encore, par les temples que je n’ai pas encore vu, et retournant au Bayon en fin de matinée. C’est mieux y’a personne. Je roule bien ce deuxième jour de visite, plus de 40 bornes en vélo.

 IMG_1605

Dans toute cette région, les gens te courent après pour te vendre n’importe quoi. C’est agaçant et surtout ça fait pitié de voir ces gamins par exemple. Dès 8 ans, ils connaissent les mêmes phrases types pour vendre un truc… Leur chemin est tout tracé… Bref, c’est pas beau les effets du tourisme de masse….

 IMG_1620

Plus de photos de Siem reap ICI.

D’une manière générale je trouve le Cambodge beaucoup plus « hard » que les pays voisins. D’abord la langue est agressive, on a l’impression qu’ils s’engueulent tout le temps quand ils parlent entre eux. Ensuite ils te voient plus comme du fric, toi petit touriste. Rajouté à ça la chaleur suffocante et un pays plat un peu désertique, je trouve le pays moins intéressant que le Laos par exemple.

Bien sur je n’ai pas visité tout le pays, mais c’est l’impression que ça m’a donné. Les campagnes doivent être beaucoup mieux pour découvrir les gens et leur culture, je n’aurai malheureusement pas le temps de voir tout ça.

LAOS

Sabaidee !

Le premier bus m’arrête à 5 bornes de la frontière, pourquoi je sais pas. Je commence à marcher le bord de cette autoroute ou voie rapide, et lève le pouce sans trop y croire. Et bien si, un 4×4 s’arrête et me prend jusqu’au poste frontière.

Côté Thaïlande c’est très simple, il faut payer le bus pour arriver de l’autre côté du pont au Laos. Arrivé au Cambodge, les choses se compliquent pour l’obtention des Visas. Il doit y avoir déjà 50 personnes qui attendent devant le seul guichet. Personne ne t’explique quoi que se soit, c’est vraiment la débrouille.

IMG_0483

Je comprends rapidement qu’il faut remplir deux fiches, et donner son passeport et une photo au premier guichet, quand le douanier veut bien levé la tête. Bref on attend ensuite 1h30… Le seul douanier qui redonne les passeports tamponnés crie le nom de la personne pour qu’elle vienne payer les 30 dollars, afin de récupérer son passeport. Il y a pas mal de touristes qui donnent un billet en plus histoire de récupérer son passeport plus vite… Je suis donc dans les 10 derniers.

Après un tuktuk 15 km, on arrive à l’embarquement du bateau vers 11h. Juste le temps pour moi d’acheter des bières et des sandwichs pour le premier jour de bateau.

IMG_0492

Le bateau est bien plein, équipé de banquettes de vans pour plus de 100 personnes. Les bords du Mékong sont magnifiques, rempli d’une végétation dense, de roches et de quelques maisons isolées.

Il s’élargit par endroit, pour parfois se restreindre en créant quelques petits rapides. La première journée se passe bien, je profite du paysage pour faire de belles photos, et je discute avec mes voisins d’horizons différents.

IMG_0552

C’est quand même long ! On arrive à Pakbeng vers 17h, où l’on passera la nuit. Je trouve une guesthouse pas chère mais un peu miteuse, avant d’aller commencer un dessin au coucher de soleil. Ça intrigue les gamins jouant près du port. Ils viennent regarder mes coups de crayons, et je suis obligé de leurs montrer mes autres dessins. Y’en a même un qui veut arracher les pages pour les garder ! Moment vraiment sympa avec ces enfants à la nuit tombée, je me dis que je vais aimer le Laos…

IMG_1256

Ce patelin vit clairement de cette halte quotidienne de touristes, rempli de Guesthouses et de restau.

Je me pose ensuite dans un restau indien plutôt cher et pas terrible, où je retrouve deux types rencontrés sur le bateau.

IMG_0568

On repart le lendemain vers 9h. J’ai plus d’espace, une baquette 2 places pour moi tout seul. J’occupe cette journée en finissant mon dessin, et profite encore et toujours du paysage. Vers la fin on passe près d’énormes falaises, impressionnantes.

La fin du deuxième jour est quand même longue. C’est joli les bords du Mékong et ces petits villages, mais pendant deux jours…

IMG_0592

On finit par arriver vers 17h30 à 10 bornes de Luang Prabang, où le capitaine nous dit qu’on est arrivé. On doit en fait payer les tuktuk pour arriver au centre, alors que les bateaux peuvent très bien accoster en ville. Rébellion dans l’équipage ! La moitié des moussaillons gueulent et veulent être déposés en ville.

Une longue attente s’ensuivra, faisant quand même bien chier le capitaine et sa famille, qui n’a manifestement pas l’habitude de cette situation. Ce qui est sur, c’est que ça se passe toujours comme ça, histoire de faire travailler ses potes conducteurs de tuktuk. Une grosse heure plus tard, on se résigne à sortir du bateau voyant la nuit tombée, empêchant le bateau de continuer sa route.

Certains payent le tuktuk comme moi, et d’autres marchent jusqu’à la ville. C’était vraiment long et relou cette heure supplémentaire d’attente sur le bateau. Je commençais à perdre patiente.

Plus de photos du Mékong ICI.

Bref, arrivé au centre ville, je me repère et va demander un lit au backpacker le moins cher que j’avais trouvé sur le net. Je réserve 3 nuits. L’ambiance est décontract, pleins de jeunes routards boivent l’apéro, et la musique est forte.

Je discute avec mes nouveaux collocs pour quelques jours et fais des rencontres, dont 4 français et Seb, un bon hurluberlu voyageant en moto en Asie. Eux connaissent déjà les bons plans et m’emmènent manger au marché.

IMG_0624

Les étales sont énormes et la bouffe variée. Ici on peut remplir une assiette à ras bord en choisissant dans les différents plats du buffet pour 10000 kip soit moins d’un euro… Seb me fait goutter le LaoLao, l’alcool local. En revenant du marché, je m’endors crevé par cette longue deuxième journée de bateau.

Le mercredi, je me réveil tôt pour entamer la visite de Luang Prabang. Je fais le tour de la vieille ville, visitant le temple Xieng Thong typique du nord du Laos avec ses toits touchant presque le sol.

IMG_0647

Je m’aperçois vite que tout est payant ici, même les visites de temples. La ville est agréable, on se sent bien français ici. Il y a quelques boulangeries, des pâtisseries, etc… Et oui la colonisation française n’est pas si loin.

IMG_0631

En allant manger le midi, je tombe sur Julien et Charlène rencontrés la veille, ils veulent aller voir la waterfall à 30 bornes l’aprem.

Après un sandwich et des négociations avec le chauffeur du tuktuk, on payera le bon prix soit 30000 kip chacun aller retour. C’était trop marrant le chauffeur voulait qu’on garde le prix pour nous car un couple d’allemands avaient accepté de payer le double. Il voulait même qu’on lui donne 50 à la vue des allemands, et qu’il nous rendent 20 après qu’ils soient partis.

Arrivés à la waterfall, encore payante d’ailleurs, on tombe sur des ours en cages. Des ours d’Asie, bien différents des nôtres européens.

IMG_0692

Les chutes d’eau sont magnifiques, je ne m’attendait pas à ça. L’eau est turquoise, les bassins sont grands et parfaits pour se baigner. Le lieu à vraiment beaucoup de charme. C’est une succession de bassins et de petites chutes d’eau. Après une baignade, on ira en haut voir la grande cascade un peu plus impressionnante.

IMG_0694

En revenant à Luang Prabang, je cours monter au Mont Phoussi qui domine la ville pour le couché du soleil. J ’arrive un peu tard mais c’est pas plus mal, le gros des touristes s’en vont. En haut, vues magistrales sur la ville et les environs.

IMG_0707

Après un apéro sur la terrasse du backpacker, je file en ville manger au marché. Je tombe sur Lauriane et Tony, deux montpellierins rencontrés dans le bateau. Ils viennent de retrouver par hasard un couple de voyageurs très sympas rencontré par Lauriane lors de son dernier voyage au Sri Lanka. Le monde est petit ! Soirée sympa avec cette petite troupe, on se donne rendez vous pour le lendemain soir.

J’ai entendu parler d’une autre waterfall moins touristique dans la forêt, et on décide d’y aller en vélo le lendemain avec Tony et Lauriane. En revenant le soir au backpack, je me fais alpaguer par Seb entre autre pour boire des coups. Je goutterai l’alcool de serpent dégueu, et l’alcool d’abeilles… De gros bocaux remplis de serpents et autres geckos sont en libre service en bas du dortoir… Bref je me couche plus tard que prévu.

IMG_0737

Le lendemain on se retrouve donc vers 11h tous les trois pour manger, et je retrouve Chris, un suisse voyageant en vélo depuis trois ans, soit 40000 km… Une longue discussion de plus d’une heure commence. Le mec est super intéressant, est passé par un nombre incroyable de pays, et a vécu des aventures de ouf. Il nous fait même essayer son vélo de plus de 65kg, hard ! Encore un an de voyage pour lui, en Amérique et Afrique. Chapeau l’artiste, ça donne des idées de rencontrer ce genre de cycliste…

Bref après cette grosse pause bavardage, on va louer des vélos pas chers mais pourris, pour entamer les quelques km qui nous sépare de la forêt. La route est un faux plat en montée du début à la fin, sous la chaleur de 14h. On arrive trempé de sueur. Au bout du chemin, le coin est désert mais on doit quand même payer l’entrée ! Y’en a marre… On arrive près d’un lac, et on entame une ballade dan la forêt. On s’aperçoit vite que ya pas beaucoup d’eau… La ballade est sympa quand même, on trouve d’énormes feuilles entre autre.

IMG_0732

Pas de chutes d’eau donc, mais on trouve quand même un bassin pour se rafraîchir.

On se retrouve le soir pour une apéro bouffe après une douche, la même équipe que la veille. Cette fois ils veulent absolument goutter l’alcool de serpent. Un vieux Lao trop marrant nous fera goutter, en nous parlant avec le peu de français qu ’il connaît, soit «  En avant toute », « droite, gauche… ».

Ensuite on trouve un restau près du Mékong, moi je goutte le Laap, une spécialité laotienne vraiment bonne, de la viande émincée finement, avec de la menthe, du citron et des herbes, servi froid.

IMG_0755

Plus de photos de Luang Prabang ICI.

Je pars le lendemain pour Vang Vieng, 8h pour faire 250bornes, c’est long ! On contourne des montagnes magnifiques aux formes bizarres. Arrivé à la station de bus, je décide de marcher les 3 bornes jusqu’au centre ville. Là, je trouve sans trop de difficulté un lit pas cher dans un backpacker.

Après avoir mangé, je tombe sur Florian rencontré à Pai en Thailande en marchant dans la ville. Je m’immisce avec ce petit groupe pour boire un coup. Ils veulent faire le fameux tubing le lendemain, pourquoi pas ! Je cherchais justement du monde pour essayer.

Le coin est connu pour ça, descendre le Mékong en bouée, et surtout s’arrêter au différents bars sur la route pour se bourrer la gueule et faire des activités genre volley et jeux en tout genre. Les jeunes sont vraiment là pour se bourrer la gueule. Jme dis qu’avec des potes c’est marrant mais avec eux je sais pas.

IMG_0772

Heureusement le lendemain, je tombe sur Tony et Lauriane en train de louer des motos. Ils ont rejoint Solène et sa mère ici, une copine à Lauriane, et veulent faire une journée découverte des alentours. Ce programme me botte grave ! Je pars donc avec eux, après avoir loué une Honda sans embrayage, le classique Lao et surtout le moins cher.

IMG_0780

On s’arrête près d’un Mont visiter une grotte et on entame l’ascension. Bon en partant j’avais pas trop prévu de marcher, je suis en tongs. Du coup avec mon pied souffrant je décide d’y aller pieds nus. J’apprends à connaître Solène et sa mère, très sympas.

IMG_0810

Il fait chaud, ça monte bien, et en s’aperçoit arrivé en haut qu’on s’est gouré de chemin. Un paysan de la montagne venu cueillir des fruits nous explique le chemin en faisant un dessin par terre. On a tout faux ! La bifurcation est au début.

Du coup il est déjà plus de midi et on préfère aller voir le Blue Lagoon de l’autre côté de la ville. Le chemin de pierres et de poussière est long, mais les laotiens rencontrés sont authentiques.

On arrive enfin ! Le spot est joli et la baignade bien méritée.

IMG_0831

Le lendemain c’est même programme, on monte d’abord en haut d’un pic. Des gamins nous suivent tout le trajet. En haut, la vue est superbe, et la roche tranchante.

IMG_0844

On retourne ensuite au Blue Lagoon pour se baigner et visite l’énorme grotte juste au dessus.

On finira la journée par une grande ballade en moto avec Tony. On traverse de petits villages Laos un peu plus reculés, zigzag entre les troupeaux de buffles et de vaches, en faisant des pauses photos.

IMG_0906

C’est beau ! On a le smile jusqu’aux oreilles en regardant le couché du soleil sur la campagne Laotienne…

IMG_0925

Le soir, Solène a organisé un barbec surprise pour l’anniversaire de sa mère. Soirée très sympa près d’un bar tranquille rempli de hamacs avec vue sur le Mékong. Brochettes, bières, pétanque, et bonne humeur. Que demander de plus ?

On m’apprend même un nouveau jeu de carte en fin de soirée, le Cambio.

IMG_0939

Plus de photos de Vang Vieng ICI.

Le lundi on arrive à Vientiane pour juste une nuit, car pas mal de monde nous a conseillé de pas rester trop longtemps. Après une petite marche près du Mékong et une séance de step à la chinoise, on trouve les stands de bouffe un peu plus loin près de l’arbre illuminé. Ça à l’air bien bon tout ça. On craque pour une soupe légumes viande et poisson, à faire chauffer direct sur le braises.

IMG_0960

Je recroise ensuite les deux sœurs belges rencontrés sur Koh Phi Phi, qui nous donne une adresse de bière belge justement. Faut pas nous le dire deux fois, on finira donc cette soirée par une bonne Chouffe. Mortel !

Plus de photos de Vientiane ICI.

Après quelques hésitations, Lauriane nous lâche pour aller se détendre plus au sud. On continue donc à deux avec Tony vers Thakhek, soit plus de 5h de bus. On arrive vers 18h à la station de bus et on décide de marcher les deux bornes qui nous séparent du centre ville.

Erreur ! On marche bien 1h30, les quelques Guesthouses rencontrées nous disent être full. Cette ville nous paraît pas très sympa et chère. On trouve quand même une chambre correcte mais un peu chéro.

Le lendemain, pas moyen de trouver une location de moto à un prix correct ! C’est deux fois plus cher qu’à Vang Vieng. L’intérêt du coin était de se faire un tour à moto à l’Est, apparemment très joli. Du coup ça nous soûle. Les gens sont pas commerçants et pas très sympas. On décide de continuer vers Paksé, où on sait qu’il y a aussi une bonne ballade à faire vers le plateau de Bolovens.

On attrape le bus pour Paksé de 10h30. 3h plus tard, le bus tombe en rade à 30 bornes de Savannakhet, même pas la moitié du trajet… Là, personne nous dit rien, on attend comme des cons pendant 3h avant de se décider à aller à la gare de Savannakhet, la ville la plus proche.

On a toujours nos ticket, mais arrivé là bas, on est bien sur obligé de repayer un trajet complet. On rencontre Lara, une suisse très sympa qui fait le même trajet que nous. Après 1h30 d’attente, le bus part, bondé… Certains sont debout dans l’allée. Le toit et les soutes sont remplies aussi. Nous, on rentre en premier heureusement, on est sur la banquette arrière, pas trop mal. On ne sait pas encore que le bus arrivera à 1h du mat à Paksé…

IMG_0979

On a donc fait 15h de bus au lieu de 6h, et payé presque le double. Bien.

Mission suivante, trouver une Guesthouse à 1h du mat dans une ville que tu connais pas. On est d’abord obligé de prendre un Tuktuk sans pouvoir s’asseoir, accroché à la galerie. Là on récupère Matiaz, un slovéne rencontré depuis la panne. Arrivé en centre ville, on trouve 2 chambres dans une guesthouse, conseillé par le patron d’un restau indien, le seul ouvert à cette heure.

Après une bonne nuit de sommeil et un gros petit déj, tout ce petit groupe se met d’accord pour faire le tour de 3 jours à moto sur le plateau des Bolovens. On trouve une guesthouse qui nous loue des motos pas chères et qui veut bien garder nos gros sacs. On visite un peu la ville, à part le marché, c’est un peu mort Paksé…

IMG_0981

On part motivé vers 14h sur nos motos Honda neuves, l’équipe de choc est partie ! On commence la boucle vers le Nord. Après 50 bornes, la première pause baignade est vers Tad Phasuam Waterfall.

IMG_0985

On reprends ensuite la route pour aller juste un peu plus loin, pour cette fois prendre une piste 10km nous menant vers Huey Champi Waterfall, un superbe site désert. Les rochers plats polis par l’eau donnent un style particulier à cet endroit.

IMG_1012

L’heure avançant, quelqu’un sort «  On dort là ce soir ? », tout le monde rigole et se dit « Wai pourquoi pas ! ». Du coup on s’organise, un groupe Lara Tony va chercher de la bouffe au village le plus proche, pendant que moi et Matiaz allons chercher du bois.

Nous voilà bientôt autour d’un feu près d’une cascade, avec du riz, des œufs durs et quelques bières pour le repas. Malheureusement les œufs sont fécondés, on voit même les plumes. Sans moi…

IMG_1030

Matiaz a son hamac, les autres décident de dormir sur la roche plate. Pas si confortable mais finalement ça va.

Levé quelque peu courbaturé avec le soleil, avant de reprendre notre route dans la campagne laotienne.

IMG_1034

30Km plus loin, on s’arrête pour un petit déj typique lao, une soupe noodles, viande, légumes, et quelques trucs non identifiés… Puis on trouve quelques bornes plus loin une plantation de café, une des spécialité de la région.

IMG_1040

Mr Vieng nous fait goûter son très bon café, et nous fait visiter sa plantation. Vraiment très sympa et parlant anglais, la visite est intéressante. Nous sommes dans un village Katu, une ethnie de cette région croyant aux esprits. Ils vivent de la culture du café, du manioc, des cacahuètes, et les enfants tissent de superbes écharpes. Arrêt très intéressant.

IMG_1054

On atteint Sékong le soir pour dormir, jeux de carte et couché tôt. Lara gagne tout le temps au Cambio, c’est po normal !

Petit déj œuf baguette, puis on repart pour une journée de route sans beaucoup d’arrêts, car les quelques waterfalls ne sont pas indiquées et on ne les trouve pas. On en verra quand même 2 dont une énorme vue de haut (Tad Katamkot).

IMG_1119

La route monte peu à peu et alterne route et chemin. Il y a beaucoup de travaux pour les routes ici. Les Laotiens sont vraiment adorables dans les campagnes, les gamins nous font tous coucou…

On se retrouve sur le plateau proprement dit vers 14h à Paksong. Le temps est gris et la température plutôt froide. On trouve une guesthouse et on essaye de trouver la route de la cascade la plus proche. Les gens sont de bonne volonté mais ne savent pas nous aider.

IMG_1135

Du coup on tente un chemin, qui nous conduira en fait à un site de méditation pour les Monks perdu dans la forêt, après 13km de chemin plutôt cabossé. On arrive rouge de poussière, on aurait dû louer des motos cross !

IMG_1145

On profite d’un coin au calme près d’un torrent. Beau spot.

Dernier jour et déjà dimanche, on doit rendre les scooters à 14h. On se lève tôt pour pouvoir voir les autres cascades sur le chemin du retour. Tad Yuang est chère et touristique, alors que Tad Champi est déserte et magnifique.

IMG_1158

C’est un petit paradis, un bassin tout rond en pleine forêt, et des chutes d’eau où l’on peut aller derrière, sur les rochers. On kiffe. Baignade et dessin, on profite des dernières heures de cette grande ballade à moto.

IMG_1254

Au retour, on fait une pause soupe dans un petite gargote vers midi. 4 Laos sont déjà bien entamés au Laolao (l’alcool de riz local). Ils sont trop marrants et essayent de communiquer. Ils nous payent quelques verres, mais ça n’arrange pas notre compréhension. Les discussions sont hilarantes mais on comprends po grands chose. On essaye de parler chiffre avec Lara, les seuls mots Laos qu’on maîtrise. Happy papy !

IMG_1174

400 km en trois jours, de superbes cascades et ptits coins nature, des laotiens souriants, des villages ethniques et des pistes de poussière… Vraiment bien ce tour à moto !

IMG_1176

A la guesthouse , bonne surprise aussi, le dortoir est juste royal, une chambre avec 4 lits, propre et salle de bain comme à la maison. Aprem tranquille à se remettre de ces émotions, et préparation de la suite du voyage. On continuera à trois avec Tony et Lara vers les 4000 îles, et Matiaz partira vers la Thaïlande.

Plus de photos du trip moto ICI

Arrivé sans souci à Don Det, une des îles au milieu du Mékong.

IMG_1184

Pendant le trajet, on rencontre Claire et Nico, un couple de voyageurs qui nous donnent envie de voir le Japon et la Corée du Sud. On se trouve un Bungalow cheap (55000 pour 3!) près du pont menant à Don Khone, l’île d’en dessous. Petite baignade dans le Mékong l’aprem, et bonne bouffe le soir tous les 5, sans oublier le traditionnel Cambio (le jeu officiel du Laos :) ) pour finir la soirée.

IMG_1194

On loue des vélos le lendemain en trio pour explorer Don Khone. Plus on va vers le sud, plus il fait chaud. Heureusement qu’on peut faire des arrêts baignade un peu partout, partageant l’eau avec les troupeaux de buffles.

IMG_1212

Du coup on roule bien le matin, pour finir après manger vers Li Phi waterfalls au Nord Ouest. Les roches sont beaucoup plus creusées, créant de multitudes de petites chutes avec beaucoup de courant. Plus bas on trouve quand même une plage pour se baigner tranquille. Une allemande un peu tarée nous suit pendant une demie heure. La mission est de la semer mais c’est pas si facile !

IMG_1225

On retourne en fin d’aprem au sud de l’île pour aller voir les dauphins d’eau douce en bateau. On verra quelques nageoires et têtes tout de même, au couché du soleil.

IMG_1230

Bonne journée découverte, on s’y sent bien dans ces îles !

Plus de photos des iles ICI

Le lendemain c’est journée tranquille, il fait très chaud, on glande un peu au bungalow. Ça fait longtemps qu’on s’est pas pausé ! Malheureusement pour moi c’est pas très reposant, je suis malade dès le matin… J’irais une quinzaine de fois aux chiottes dans la journée… C’est rageant après 6 mois de voyage, faut que ça m’arrive à deux semaines de la fin !

Au lieu de payer le trajet complet jusqu’au Cambodge, on décide de faire le trajet pas à pas jusqu’à la frontière, bateau et van. Mais ça c’est une autre histoire…